Communiqué de Presse

mardi 21 juin 2011 par admin

Un dernier meeting et des invités prestigieux pour fêter les 20 ans des RIO et les 30 ans de l’Aérotique.

2011 est l’année des anniversaires : l’Aérotique fête ses trente ans et présente sa vingtième et ultime édition des Rencontres internationales de oldtimers (RIO). Pour marquer l’événement, un invité exceptionnel – le Catalina PBY – ravira le public du 25 au 26 juin 2011 à l’aérodrome d’Ecuvillens. La patrouille suisse PC7 team sera également de la partie. Quant aux amoureux de belles carosseries, ils découvriront une exposition consacrée aux cinquante ans de la Jaguar E.

L’Aérotique fête cette année son 30ème anniversaire ! Et oui, c’est un soir d’hiver 1981 qu’un petit groupe de pilotes d’Ecuvillens, un peu fadas mais surtout très passionnés, décidèrent de créer une association ayant pour but la restauration et le maintien en état de vol des avions anciens, contribuant ainsi à la préservation du patrimoine aéronautique. L’idée se concrétisa à l’annonce du retrait du service de vol des Pilatus P2 militaires afin d’éviter que l’Office fédéral des aérodromes militaires ne les détruise selon son habitude d’alors. L’anniversaire de l’Aérotique en cache par conséquent un autre, celui des 30 ans d’immatriculation civile de son P2 : le « U-136 militaire » devenait alors le « HB-RAR », premier Pilatus P2 à voler en civil après 32 ans de loyaux services dans l’armée suisse. En 1997, l’Aérotique s’est transformée en une association s’occupant des travaux de maintenance et de restauration, et en une fondation, laquelle possède et gère le patrimoine acquis. Ce patrimoine comprend actuellement un Pilatus P2/06 et un Stampe SV4C en état de vol ainsi qu’un Fieseler Storch Fi 156 à moteur Argus en cours de restauration.

Dernier tour de piste et dans les airs pour les RIO

Suivant le dicton « jamais deux sans trois », 2011 est aussi une année anniversaire pour les Rencontres internationales de oldtimers (RIO), puisque c’est la vingtième édition que l’Aérotique organise sur l’aérodrome de Fribourg-Ecuvillens, les derniers week-end des mois de juin. Les RIO – qui ont vu défiler quelque 800 machines au fil des ans – se distinguent des meetings aériens traditionnels car elles permettent aux spectateurs non seulement d’apprécier des présentations en vol, mais aussi d’approcher de près les vieux avions pour discuter avec leurs propriétaires et pilotes. Cette particularité a vraisemblablement contribué à leur succès. Ces 20èmes Rencontres seront malheureusement les dernières. Pour clôre en beauté cette manifestation, le prestigieux Catalina PBY paradera cette année dans les airs d’Ecuvillens. Le samedi, la patrouille suisse PC7 team offrira un spectacle époustouflant aux spectateurs qui auront l’occasion de découvrir encore bien d’autres machines, souvent rares. Les amateurs de belles carosseries seront également comblés puisque une exposition de la Jaguar E – qui affiche ses cinquante ans au compteur – présentera tous les modèles de cette voiture mythique, y compris ceux de course. Pour fêter comme il se doit tous ces anniversaires, le repas du samedi soir – servi par une authentique cuisine militaire hypomobile de 1909 – sera animé par un orchestre New Orleans.

Catalina PBY, l’aventurier qui venait du Nord

L’avion star des RIO 2011 est actuellement basé à Duxford, ancienne base de la RAF près de Cambridge. Il est maintenu en état de vol et exploité par l’Association « Plane Sailing ». Construit au Canada à Cartierville avec le numéro de série CV283, il a servi durant la dernière Guerre mondiale dans la Royal Canadian Air Force sous le matricule 11005, puis après la guerre dans le Tusker Squadron 413 de la RAF pour des missions de reconnaissance photographique. Ce travail l’a amené à survoler à nouveau des régions du nord canadien et de l’Arctique. Il participa aussi à 121 missions de recherche et sauvetage à partir de Sea Island près de Vancouver. Retiré du service militaire en 1959, il fut racheté en 1961 pour servir, après transformation, comme bombardier d’eau. En 1966, durant trois ans et sous immatriculation française (F-ZBAY puis F-ZBBD), il fut engagé par la Protection Civile du gouvernement français, à partir de Marseille, dans la lutte contre les incendies. En 1974, on le retrouve au Canada, dans la province du Saskatchewan, toujours dans des missions de lutte contre le feu. La machine, immatriculée C-FNJF depuis son retour au Canada, fut par la suite remise dans son état d’origine pour le transport de passagers par Ray William et son entreprise Catalina Aero Services à Vancouver Island avant d’être rachetée par une compagnie d’hommes d’affaire malaysiens qui voulaient l’exploiter dans des opérations de tourisme au Zimbabwe. Ce projet ayant avorté, l’avion fut remis en vente en 1999 et racheté en 2002 par la Catalina Aircraft Ltd, basée à Duxford, composé de 20 propriétaires passionnés, qui, sous l’égide de l’Association « Plane Sailing » et sous la nouvelle immatriculation G-PBYA, le présentent depuis lors dans des meetings en Europe.

Pour découvrir cette machine exceptionnelle, ne manquez pas la dernière édition des RIO qui s’annonce riche en émotions !

Contact : Jean-Daniel Sauterel, président des RIO, 079 416 38 66

Programme des RIO 2011 : Programme

Site de l’Aérotique : www.aerotique.ch


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 28076

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les RIO’s  Suivre la vie du site RIO 2011   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2p + ALTERNATIVES